On démystifie : La glace pour gérer l’inflammation?

Nous entendons souvent les gens dire qu’ils mettent de la glace après une blessure afin de s’assurer de bien gérer l’inflammation. Que dit la science à ce sujet? 

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que la littérature scientifique ne soutient pas l’utilisation de la glace pour guérir vos blessures et surtout pour gérer l’inflammation. 

Il faut savoir que l’inflammation est la première réponse normale du corps lorsque nous avons une blessure. Il s’agit en fait de la première phase du processus de guérison. Durant la phase inflammatoire, la circulation sanguine augmente dans la région blessée, ce qui fait que cette région devient plus rouge, enflée et douloureuse. Ce processus a pour objectif d’apporter des éléments de la circulation qui permettent d’éliminer les déchets et de stimuler la reconstruction des structures qui ont été blessées. Ainsi, mettre de la glace sur la blessure diminuera la circulation sanguine locale et limitera l’action de pompage lymphatique. À moyen ou long terme, l’utilisation de la glace peut limiter le potentiel de guérison. 

Malgré tout, la glace reste un bon analgésique, donc un outil qui peut permettre de diminuer la douleur lorsque celle-ci se fait sentir. Cela peut être d’autant plus intéressant si l’utilisation de la glace permet d’éviter ou de réduire la prise de médicaments pour diminuer la douleur. De plus, le sommeil est important afin de bien guérir, donc, si la douleur affecte la qualité de sommeil, la glace peut être un bon allié. 

Ce qu’il faut retenir de tout ça est que le fait d’appliquer de la glace peut être efficace au niveau de la gestion de la douleurPar contre, ceci peut ralentir le processus de guérison, surtout si la glace est utilisée dans les premiers jours suite à la blessure. 

 

Service essentiel: faites-nous confiance pendant la pandémie COVID-19  II Prendre rendez-vous...>