L’hydratation

C’est en fin de semaine qu’à lieu le marathon de Montréal. La météo s’annonce plus douce, mais malgré des températures moins chaude, qui dit course de longue distance par temps chaud, dit risque de déshydratation.

Toutefois, ce qu’on ignore souvent, c’est que la déshydratation ne devrait pas être notre seule crainte dans ces conditions. Effectivement, une grande partie des malaises observés lors de course de longue distance sont au contraire dus à une surhydratation !

Le fait de boire trop d’eau lors d’une course peut mener à une hyponatrémie, c’est-à-dire une diminution de la quantité de sodium dans le sang. Cette pathologie peut mener à un malaise, une confusion, des nausées et vomissements, et dans les cas extrêmes mener au coma. Pour éviter ces symptômes, il est conseillé de boire uniquement lorsque vous avez soif, et non en prévention de la soif. En cas d’hyponatrémie, il est important d’éviter l’ingestion de liquide, et de consommer du sel.

Pour quelles autres problématiques croyez-vous qu’il faut être vigilant lors d’une course de longue distance?

Bon marathon de Montréal à tous, et bonne course aux participants !