Implication des autres domaines de la physiothérapie

Tel que nous l’avons mentionné lors de la dernière chronique, la toux impose une augmentation de pression important au niveau du thorax. Retournons un peu en arrière pour se référer à notre anatomie. Il faut comprendre que la cage thoracique est organisée comme une boîte : les pourtours sont représentés par la cage thoracique et les muscles abdominaux, le plafond par le diaphragme et le plancher par les muscles du plancher pelvien.

Étant donné l’augmentation de pression imposée par la toux, le plancher pelvien doit être assez fort et contracter au moment opportun de manière à s’assurer que notre boîte demeure étanche. Toutefois, si ce n’est pas le cas ou encore si la musculature se fatigue à la suite d’un épisode prolongée de grippe ou vous tousser beaucoup, des incontinences urinaires peuvent survenir.

Encore une fois les physiothérapeutes peuvent vous aider à ce sujet, à la clinique nos physiothérapeutes Talia Erdan et Lydie-Anne Laliberté pourrons répondre à vos questions et établir avec vous un plan d’action adapté à votre condition.