On démystifie : L’arthrose (#2)

Tel que décrit dans notre chronique précédente, l’arthrose est une usure progressive du cartilage. Le cartilage est un tissu qui est fait pour subir de l’impact dans les articulations. Mais comment faire pour mieux gérer nos articulations affectées et par conséquent, arrêter les symptômes et limiter la progression de l’arthrose?

Rappelons-nous que le cartilage est un tissu biologique dans les articulations qui a la capacité de s’adapter (se renforcer ou s’affaiblir), malgré le fait que son adaptation soit bien lente. Donc, que pouvez-vous faire pour permettre une « bonne adaptation » de votre cartilage?

Le cartilage qui se retrouve dans une articulation affectée par l’arthrose a une capacité réduite de subir du stress mécanique (impact). Dans son intervention, le physiothérapeute cherche les moyens pour augmenter la capacité de ce tissu à subir de l’impact. Les principaux outils pour atteindre cet objectif seront : (1) l’augmentation graduelle de l’impact sur l’articulation et (2) l’amélioration de l’amplitude articulaire.

Il faut se rappeler l’importance d’être progressif! De plus, il ne faut surtout pas de cesser de bouger à long terme. Ensuite, vous devez trouver le niveau d’activité qui vous permettra de vous adapter sans augmenter vos symptômes.

Exemples d’activités utiles pour augmenter graduellement la charge articulaire :

  • Marche (avec ou sans poids dans les mains)
  • Danse
  • Course à pied
  • Corde à sauter
  • Tennis
  • Volleyball

Nos physiothérapeutes peuvent ainsi contribuer à améliorer votre niveau fonctionnel en limitant la progression de l’usure articulaire ainsi que les symptômes qui y sont associés. Le physiothérapeute fera une évaluation complète de la situation dans le but d’identifier les causes de cette usure prématurée du cartilage. Dans une telle situation, il est important de comprendre l’importance de demeurer actif, de sorte à modifier positivement certains facteurs de risque de l’arthrose.

Facteurs de risque reliés à l’arthrose :

  • Sédentarité
  • Inactivité physique
  • Erreurs posturales
  • Fautes biomécaniques
  • Raideur articulaire
  • Déséquilibre musculaire

D’ailleurs, une part importante de notre intervention en physiothérapie passe par des exercices de renforcement musculaire et de mobilité articulaire associés à un programme d’exercices cardio-vasculaires impliquant de la mise en charge (mettre du poids sur les articulations).  Nos physiothérapeutes sont plus efficaces lorsque vous travaillez en équipe avec eux.

Au plaisir de vous voir actif,

L’équipe Dynamik