🕵️ Hernie discale démystifiée

Voyons un peu d’anatomie. Nous retrouvons entre chacune de nos vertèbres des disques. Ceux-ci sont composés d’un anneau de cartilage qui entoure un noyau pulpeux pouvant être comparé à une gelée. C’est elle qui répartit et absorbe les charges entre les vertèbres. 

Qu’est-ce qu’une hernie discale? Si une tension importante est mise sur le disque (notamment avec des mouvements de flexion combinés avec une torsion pour la région lombaire), il peut arriver que l’anneau de cartilage se fissure.  

Selon la sévérité de cette blessure discale, on peut retrouver une discopathie (atteinte du disque) dans laquelle le disque est à l’origine de la douleur. Un autre scénario est possible lorsque la fissure au niveau de l’anneau entraine un déplacement du noyau pulpeux vers l’extérieur de l’anneau, c’est ce qu’on appelle la hernie discale. 

Quelles conséquences a cette condition?  

Plusieurs études montrent qu’une dégénérescence au niveau des disques est présente chez 40% des individus âgés de moins de 30 ans et présente chez plus de 90% des individus de 50 à 55 ans (Cheung KM et al. 2009). 

En effet, les blessures discales font partie des changements normaux anatomiques qui débutent dès la vingtaine. Les blessures discales ou hernies sont souvent asymptomatiques, cela signifie que l’on pourrait les détecter avec une imagerie, mais qu’elles ne limitent en rien les mouvements et qu’elles ne provoquent pas de douleur. 

Dans certains cas le disque blessé peut entraîner des douleurs localisées à la région lombaire. Parfois lorsque le contenu du disque est hernié, il peut comprimer les racines des nerfs qui quittent la moelle épinière et descendent vers les jambes. Dans ce cas, l’irritation ou la compression de la racine peut également engendrer des symptômes dans les jambes tels que des engourdissements, des faiblesses, de la douleur, etc. ou une douleur lombaire. 

Généralement il devient plus difficile de se pencher vers l’avant ainsi que de maintenir une position assise prolongée. Les changements de positions peuvent être difficiles et les mouvements de la région atteinte sont diminués. 

Comment la physiothérapie peut-elle m’aider?  

Les différentes approches en physiothérapie vous permettront entre autres de 

  • Bouger adĂ©quatement pendant la guĂ©rison afin de maintenir et regagner la mobilitĂ© optimale; 
  • Trouver des positions alternatives et des façons d’effectuer vos tâches en diminuant les symptĂ´mes; 
  • Bâtir la musculature nĂ©cessaire pour supporter la rĂ©gion lombaire afin de restreindre les mouvements discaux inadĂ©quats; 
  • Corriger la posture et les diffĂ©rents patrons moteurs (ex.: la marche, la position de travail, les activitĂ©s de loisirs, etc.) pour reprendre rapidement toutes les activitĂ©s du quotidien et les loisirs et Ă©viter les rĂ©cidives. 

Comment prévenir ce type de blessure? 

  • Éviter de faire des efforts lorsque le bas du dos est arrondi ou en rotation. 
  • Tentez de vous approcher des charges que vous avez Ă  soulever et pensez Ă  respirer lorsque vous faites un effort physique (Ă©vitez de bloquer la respiration, ceci augmente la pression intra-abdominale sur les disques). 

Certaines faiblesses notamment au niveau des muscles fessiers, une diminution de la mobilité lombaire ou une position de flexion lombaire prolongée (ex.: position assise) pourraient vous rendre susceptible à ce type de blessure au niveau des disques intervertébraux.

Si votre travail se fait en position assise, levez-vous souvent pour bouger! 

Finalement, retenez que cette condition n’est pas irréversible!

Service essentiel: faites-nous confiance pendant la pandĂ©mie COVID-19  II Prendre rendez-vous...>