Comprendre l’épaule: La Capsulite

Vous avez peut-être entendu parler du terme « épaule gelée », aussi appelée capsulite rétractile ou capsulopathie de l’épaule. Cet article tentera de résumer de quoi il s’agit, de présenter la population à risque, de décrire les signes et les symptômes et de démontrer de quelle façon la physiothérapie peut aider! 

 

Qu’est-ce que c’est ?  

L’épaule possède une capsule qui entoure l’articulation. Pour des raisons encore incertaines, la capsule peut parfois devenir raide, épaissie et serrée. Comme son nom l’indique, la capsulite rétractile est une condition dans laquelle la capsule de l’articulation de l’épaule se rétracte et limite les mouvements disponibles de l’articulation. La condition peut souvent être douloureuse si elle n’est pas traitée. 
 

Qui pourrait être touché ?  

En ce qui concerne la science, l’épaule gelée peut être:  

  • Idiopathique (qui survient sans raison particulière), souvent plus fréquente chez les femmes (70 % des cas) âgées de 35 à 65 ans.  
  • Une conséquence de l’immobilisation de l’épaule pendant une longue période suite à une blessure, une chirurgie ou une maladie. 
  • Associée, mais non directement liée, à des conditions telles que le diabète sucré, l’hypothyroïdie, les maladies cardiorespiratoires, l’AVC et la maladie de Parkinson.  
  • Une séquelle des blessures non traitées telles que les pathologies de la coiffe des rotateurs, la tendinopathie du biceps, la tendinopathie calcifiée et l’arthrose articulaire.  
     

À quoi ça ressemble ?  

Il peut être douloureux ou difficile de faire des activités en fin d’amplitude de mouvement, comme prendre une tasse sur une tablette, se brosser les cheveux, mettre ses vêtements, etc. Les points communs entre toutes ces activités sont la raideur et l’inconfort ressentis. Il est également fréquent avec cette condition d’avoir de la douleur qui se réfère plus bas dans le bras. 

La capsulite peut durer de quelques mois à 2 ans si elle n’est pas traitée. Il existe 3 phases connues dans l’évolution de la condition d’épaule gelée: 

  • La phase active douloureuse : peut durer de 2 à 9 mois. Les mouvements sont surtout limités par la douleur et elle peut même être ressentie au repos. Elle est souvent très accaparante et affecte la qualité du sommeil.
  • La phase rétractile : peut durer de 4 à 12 mois. La douleur commence à diminuer, surtout au repos. Néanmoins, la douleur est toujours ressentie lors des mouvements de l’épaule et les amplitudes de mouvement sont sévèrement limitées par la raideur.
  • Phase de récupération : peut durer de 5 à 24 mois. La douleur est beaucoup moins présente et on observe une amélioration progressive de l’amplitude de mouvement. C’est à ce moment que l’individu reprend progressivement ses activités et son fonctionnement normal. 

 

Comment la physiothérapie peut-elle aider?  

Heureusement, l’épaule peut généralement être « dégelée », bien que le rétablissement complet prenne du temps. Si vous pensez avoir une épaule gelée ou que vous en développez une dans le futur, la meilleure recommandation serait de consulter votre physiothérapeute afin d’évaluer votre condition. Il sera en mesure de diagnostiquer la problématique et de vous guider tout au long de la guérison. Il pourra vous offrir les traitements nécessaires, prescrire les exercices les plus appropriés selon votre condition, vous guider dans la quantification des exercices et vous aider à reprendre vos activités!  

Si vous êtes actuellement suivis pour une épaule gelée, rappelez-vous que la récupération peut être un long processus et que vous devez vous donner le temps nécessaire à la progression. Soyez rassurés, vous serez bientôt en mesure de regagner votre capacité à effectuer des tâches quotidiennes, comme s’habiller et se baigner, ou même vous gratter le dos!