La physiothérapie pour le lymphœdème #3

Le traitement du lymphœdème

Tel que discuté lors de notre dernière chronique, la présence du lymphœdème implique un blocage au niveau de l’écoulement lymphatique, ce qui empêche le liquide de circuler normalement dans le corps. Ceci est courant suite à une chirurgie visant à éliminer le cancer du sein, parce qu’une ablation partielle ou complète du système lymphatique peut être effectuée.

Dans cette région (souvent le bras), c’est donc normal que peut apparaître le lymphœdème, car la lymphe n’est plus naturellement filtrée par le corps. Le risque d’apparition d’un lymphœdème est donc positivement corrélé avec le nombre de ganglions affectés par la maladie, car ce sont ces derniers qui seront éliminés lors la chirurgie.

Le lymphœdème, qui est aussi synonyme d’une enflure des tissus mous, peut apparaître suite à une chirurgie qui implique les ganglions. Il pourrait alors  surgir lors de la semaine ou même l’année post-opération.

Conséquences fréquentes du lymphœdème
  • Douleur à l’épaule
  • Réduction de la flexibilité musculaire
  • Perte de la mobilité articulaire de l’épaule
  • Enflure du bras
  • Diminution qualité de vie
Le traitement du physiothérapeute

Lors de l’évaluation, le physiothérapeute débute avec l’historique détaillé de l’évolution du cancer du sein et du lymphœdème. Ensuite, l’évaluation se poursuit avec des mesures physiques spécifiques, tels que la flexibilité, l’amplitude articulaire, la sévérité de l’enflure ainsi que la coordination de mouvements dans la région affectée. Ensuite, l’analyse des résultats de l’évaluation clinique servira pour établir le diagnostic et établir un plan de traitement unique à chaque personne.

Voici des exemples de prise en charge spécifique au lymphœdème:

  • Mesures de prévention, d’hygiène et de prise en charge du lymphœdème
  • Exercices actifs et individualisés pour l’épaule, le cou et le thorax
  • Traitement postural du lymphœdème
  • Mobilisation spécifique des articulations affectées
  • Emphase sur l’activation cardiovasculaire spécifique au stade et à la sévérité
    • Marche, vélo, course à pied
  • Drainage lymphatique manuel (DLM)
  • Renforcement et coordination de la musculature
  • Plan d’entrainement avec bandes élastiques à résistance variable
Le physiothérapeute prend en charge l’état de santé unique de la personne affectée par le lymphœdème avec des interventions spécifiques au besoin.  De plus, il donne des outils pour prévenir la détérioration de la situation, en plus de travailler à maintenir les gains à long terme. Son programme inclut de l’activité physique et est axé sur le bien-être pour atteindre un mode de vie plus sain et plus actif.